Veni, Vedi, Vici « Ouuh.Choux. Aïe.Ya »

On y est pour de vrai ! Yes! …..et en plus avec le soleil

6900km parcourus depuis notre départ

p12

p13.jpg

Nous sommes bien sûr heureux , excités , on a atteint un but .

On avons tous été bercé par les émissions de Nicolas Hulot pendant notre enfance et là c’est  la consécration d’un rêve, celui d’aller voir plus loin . Vers l’essentiel … facile en théorie mais pas toujours appliqué.

 

On arrive à Ushuaia avec un grand soleil , on avait tout imaginé, comme scénarios , le vent glacial, la neige etc.… et là il fait 19 degrés .

La luminosité est extraordinaire et la notre première vue est celle ci .

p14

On découvre que Ushuaia est une grande ville de 60 000 habitants.

 

p49

On s’attendait à un petit village de pêcheurs perdu et balayé par des vents glacials et on arrive dans une ville où la circulation est intense .

p20

p23

000

 

Pour les amatrices de peinture , Micaela et Christiane (nos mamans) vite ! vite ! à vos pinceaux les demoiselles… Les prochaines photos sont pour vous .

On en profite pour vous dire merci de nous avoir donné le gout au voyage , on vous aime très fort .

p52     p21

p108    p73

Après le calme de la mer , on se retrouve immergé dans des ruelles bruyantes et animées.

p27   p28

Toutes les enseignes des magasins portent la fameuse phrase que nous verrons partout sans cesse “ Fin del mundo”

Et oui , nous réalisons que nous touchons la fin du monde , le bout du bout de la fin de l’horizon .

On a encore les pieds sur terre mais nous avons la tête à l’envers par l’émotion . Nous sommes comme des gamins à Noël .

p31

Ici ils tricotent avec les fils électriques. Et oui Ushuaia, c’est aussi cela … pas trop top.

p30  p54

p32   p57

p58p29

Petit tour au port avec Tom et ses potes .

p26    p56

Trêve de plaisanterie… Voici le port commercial qui approvisionne la ville avec 1 porte container qui fait Ushuaia-Buenos Aires toute les semaines, car par la route c’est beaucoup plus difficile, état des routes…, et traversée de la frontière Chilienne pas évidente. Géographiquement Ushuaia est isolé du reste du monde en terre de feu, et l’essentiel des communications se déroule toujours par la mer, et ce durant toute son histoire.

 

p60   p61

Le port est interdit aux bateaux Anglais et ce panneaux est affiché en gros à l’entrée du port . Les Argentins sont totalement traumatisés et encore très en colère contre L’Angleterre depuis qu’ils ont perdus la guerre des Malouines. Ils ont perdu beaucoup d’hommes et nous n’avons pas traversé une seule ville sans sanctuaire de commémorations aux morts de la guerre mais Je reviendrai sur ce sujet dans un autre article plus tard .

p64   p19

On reste au port avec Cris qui ne pouvait pas quitter Ushuaia sans faire un tour de bateau sur le canal de Beagle qui sépare l’Argentine du Chili .

Gustavo dit “el Tano” un habitant rencontré sur les pontons, accepte d’embarquer l’équipage Cris et Valentin pour une ballade de quelques heures.

p72  p74

 

Ca gite, mais peur de rien , ils ont un bon remontant .La bière de Beagle.

p75     p76

 

Cette sortie se termine par un bon repas de Cebolla (araignées)… je vous laisse admirer …On en mangera 1 pour 2 personnes, c est hallucinant! 31 € pour 2 .

 

p78   p79

Nous partageons ce repas avec Laetitia et Valentin nos acolytes de voyage depuis 7 jours et avec les parents de Robert(des vrais stéphanois), rencontré à Saint-Etienne . Merci encore robert pour tout tes tuyaux et tes cartes GPS .

Le lendemain on va visiter le musée de la marine qui se trouve dans l’ancien bagne d’Ushuaia .

L’Argentine début 1900 , voulait peupler cette région désertique en créant un bagne et en pensant que cela ferait venir la famille . Mais pendant longtemps il y eut plus de bagnards que d’habitants .

p35    p36

Aujourd’hui                                                                           Avant

Une particularité c’est que tous les bagnards qui s’évadaient revenaient très vite car ils avaient trop froid et faim.

Aujourd’hui il ne reste que 2 prisonniers . Pourvu qu’ils les garde bien ….!!!

p69     p70

 

On continue à se promener et avec Tom on se fait de nouveaux amis .Un client d’œil à ma Bri(ma copine) et à Dadou(Papi de Tom) qui adorent les chiens.

Les chiens à Ushuaia ont une particularité , ils Ushuaboient…hihihhi  Pfff je sais chais nul . (Toujours avec l’acchant archantin)

p51

Parc Tierra del Fuego (à coté de Ushuaia)

p105   p110

On reste 3 jours, on va se régaler.

On va aller voir les barrages des castors , car ici le castor est un fléau . A tel point que même dans les guides ils invitent les touristes à manger du castor au menu pour aider l’éradication . (vive le pâté de castors en rentrant je me lance dans le pâté de ragondins)

Ils sont plus de 100000 castors et ils sont responsables de dégâts considérables comme forêts dévastées, décimées , inondations, destructions des routes.

p2

01

Ils font un barrage , ils bloquent l’eau , elle monte et immerge les berges en inondant les racines des arbres autour qui se mettent tous à mourir .

 

p39  p81

 

Pas de photos de castors car ils ne sortent que la nuit les petits malins . Et la nuit on dort …

Ballade en forêt , les arbres ont des champignons parasites surnommé Pan del indio , l’arbre pour se défendre fabrique des nœuds plus ou moins gros .

 

p7.jpg

 

On va jusqu’à la frontière du Chili à pied dans une forêt littéralement dévastée .

p47   p82

On fait vite pipi au Chili et on repart en argentine avant les patrouilles .

p92

Ca c’est le bureau de poste le plus austral au monde d’ailleurs sur le petit cabanon on peut lire “Unidad postal fin del mundo “

 

p46

 

 

 

p94

Plage de Isla Redonda.

p107

Tom qui fait des barrages dans l’eau glacé sur la plage de la Isla Redonda. Super content de faire le castor, notre petit tigre ne sent même pas le froid.

 

   p111

 

 

 

p95    p96   p45

 

Petite lessive dans une rivière pour finir le séjour au parc . Apero avec des potes.

Le lendemain on doit partir de Ushuaia et on a vraiment pas le cœur à cela .

Pour Cris et moi on sait que c’est notre dernière fois et nous sommes nostalgiques.Tom lui dit qu’il reviendra .

 

On quitte Ushuaia, on est triste, on roule, c’est le silence dans le camion .

 

p97  p99

p102     p100

 

On fait juste un détour par le port de Almanza pour faire trainer le départ . On a la vue sur Puerto William(Qui est la ville la plus australe au monde mais moins connue que Ushuaia et surtout elle se trouve au Chili)  de l’autre coté du canal de Beagle.

p103

Cris et Tom partent faire une ballade et ils découvrent des canons dirigés sur le Chili en pleine nature . Hostile cette nature !!

 

p104

 

 

On achète 1 kg de clams à un pécheur et on bivouac dans une clairière à l’abris du vent .

 

p98   p101

 

Le temps a changé et il fait vraiment froid , on est arrivé sous le soleil et on va repartir sous la neige . Ushuaia est restée égale à elle même , capable d’avoir les 4 saisons dans la même journée.

                 Adios Ushuaia …te quiero

 

p112

 

Prochaine aventure blog Terre de feu chilienne.

Catégories : ARGENTINE | 10 Commentaires

Navigation des articles

10 réflexions sur “Veni, Vedi, Vici « Ouuh.Choux. Aïe.Ya »

  1. didier

    Eh, eh, chouette, très chouette de vous lire; Je vois que vous aussi vous tâtez la neige. A quand le traineau et les chiens? Passez un joyeux Noël la bise.

    J'aime

  2. Cath.

    Quelles merveilles !! les photos sont magnifiques, les commentaires tops, les acteurs rayonnants !!
    Merci de partager ce voyage les amis 🙂
    Joyeux Noël au bout du monde et gros bisous à vous deux et à votre minicastor 😉
    Cath.

    J'aime

  3. bisous a tous les 3 … c’est vrai que vous avez l’air en pleine forme et j’ai toujours autant de plaisir a vous lire et a voir vos magnifiques photos. Passez de bonnes fetes de Noel et de fin d’année … elles seront, je pense, uniques et exceptionnelles, alors profitez en au mieux. Joyeux Noel. Jeannine

    J'aime

  4. Manue

    Yahooooooo!!! Zetes trop fort 🙂
    Bisous en direct live des marquises
    Un gros « sert fort » amigos
    Emmanuelle and co

    J'aime

  5. Collache Michel &Annie

    Annie a confondu rapporteur et reporter, no problème. Souvenez vous que plus le plaisir s’accroît, plus les faits se reculent, alors joyeux noël à tous les 3, et à bientôt la suite .
    Jean michel

    J'aime

  6. Collache Michel &Annie

    Magnifique reportage. Quelle émotion ! Très belles photos: bravo au reporteur!!
    Tendres bises
    A & J -M

    J'aime

  7. Maman chris

    Coucou les Minous
    Vous vivez les 4 saisons, pour nous c’est encore le doux automne…humide, on n’y comprend plus rien. Le grand air « vivifiant » vous va bien, vous semblez en super forme.
    Les photos sont magnifiques, les commentaires très intéressants et complets, nous permettent de bien vous suivre…Mon Tom aime-t-il manger coquillages et poissons? (au supermarché je regarde la provenance des crustacés: souvent le Chili, l’Argentine)
    Belle continuation, gros bisous, Mam

    J'aime

  8. Pierre-Marie et Caro

    Superbes images, merci de nous les faire partager ! Ici toujours aucun client alors à défaut d’Ushuaia on est venu respirer l’air Marin de Melilla… Et l’ambiance de Noël qui nous manque à Fès.
    Grosses bises

    J'aime

  9. RICHARD

    C’est magnifique!!! Merci de nous faire partager ces images. Soyez prudents sur la route et bonnes fêtes de Noël. Coco, Seb et les 4 Schtroumpfs.

    J'aime

  10. lachaud

    Bravo les aventuriers!!!! Bel exploit vous vivez de beaux moments! Je suis un peu inquiet à la vue des 2 derniers bagnards d’Ushuaïa, je n’aurai pas aimé les défendre ils ont vraiment une tête flippante!!

    Tom a l’air en pleine forme les deux pieds dans l’eau glacée. Cris avait prévenu le marin sur le fait qu’il avait pour habitude de détruire les quilles de bateau en entrant dans les ports? A Séte ils s’en souviennent encore… enfin, il y a certainement plus de fond où vous êtes.

    Pas une petite envie d’aller flirter avec le Cap Horn, vous n’étiez pas très loin?

    Je suis impatient de recevoir un nouveau message de votre part, ce sont de merveilleux moments d’évasion, à chaque fois je découvre vos messages au bureau et quand je suis en regarder vos photos, je ne réponds plus aux appels téléphoniques, je participe à ma façon à votre voyage et c’est vraiment très agréable.

    Merci pour ces moments très très agréables.

    Bises à vous Trois, je pense à vous.

    Franck-Olivier

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :